conseils

Il fait beau ! Un cordage relie le bateau au quai. Son propriétaire s’absente plus longtemps que prévu. Le vent se lève et tout change …
« Allo ! Monsieur…, votre bateau a rompu une amarre. Ce n’est pas grave, mais l’échelle de bain est tordue… un éclat de gel-coat sur la coque… » La capitainerie remplacera le cordage défectueux (aux frais du propriétaire), mais il peut y avoir des dommages sur les voisins, le bateau lui-même ou les installations portuaires. Ce genre de situation, très fréquente, se prévoit ! Chaque année, un évènement naturel, plus fort que ceux rencontrés par le passé, arrive et avec lui les dégâts ! Un mouillage bien dimensionné et réalisé est la meilleure des assurances et la moins onéreuse. Ce dossier aidera le plaisancier à confectionner un amarrage sans surprise.